L'ASINHPA EST PARTENAIRE DU 5ÈME CONGRÈS NATIONAL DE L'APSSIS

L'ASINHPA est partenaire du 5ème congrès national de l'APSSIS (Association pour la Promotion de la Sécurité des Systèmes d'information de Santé) qui se déroule du 4 au 6 avril 2017 au Mans

Le Congrès National de la Sécurité des Systèmes d'information de Santé (CNISS) regroupe 150 professionnels pendant 3 jours pour échanger sur le thème de la sécurité au travers de conférences et de tables-rondes.

Les représentants du groupe de travail sécurité de l'ASINHPA animeront mardi 4 avril 2017 de 17h00 à 17h40 la conférence sur le thème "Innover sur l'authentification forte du professionnel de santé, en respectant les contraintes et référentiels en vigueur".

La question de l’authentification SIH et SIS des professionnels de santé en situation de mobilité va s’accentuer avec les réflexions visant la mise en œuvre opérationnelle du SI GHT d’ici à 2021. La mobilité est au sein de l’établissement mais aussi et surtout en dehors, et s’accompagne d’outils mobiles de plus en plus indispensables au quotidien du professionnel. Dans ces différentes situations de mobilité et dans un contexte de cybercriminalité croissante, le législateur souhaite mettre en place une ‘hygiène’ sécuritaire y compris sur les dispositifs d’authentification pour l’accès aux données de santé. L’ASINHPA vous propose d’accompagner le témoignage d’étudiants qui ont relevé le défi « allier conformité réglementaire et agilité du professionnel de santé dans son processus d’authentification ».

Vous pourrez rencontrer à cette occasion les représentants issus des différentes structures, disponibles et à votre écoute sur le stand ASINHPA.

 


 

Communiqué de presse de la Commission Mixte pour les systèmes d’information (CM-SI) du 18/03/2016

FHF - FEHAP - FHP - ASINHPA - LESSIS - SNITEM - SYNTEC 

Echanges dématérialisés dans le cadre de PES/V2 : publication d’un standard commun pour tous les acteurs

Constituée de 7 grandes organisations, la Commission Mixte pour les systèmes d’information (CM-SI) affiche un objectif clair : faciliter les relations entre prestataires et donneurs d’ordre concernés par le numérique de santé. Cette volonté vient de nouveau de se traduire concrètement par l’élaboration d’un guide d’implémentation conçu avec le soutien de la DGFIP.

Ce document, élaboré par les principaux éditeurs spécialisés (publics et privés) s’appuie sur les travaux de standardisation menés depuis janvier 2015 avec le soutien de la Mission Nationale de Dématérialisation de la DGFIP.

Il vise à donner un cadre standardisé aux échanges liés au traitement des Annulations de Titres sur Exercice Clos (ATEC) dans le périmètre du protocole PES/V2.

Cette initiative de la Commission Mixte permet de répondre à l’absence de définition d'un standard national d’échange. Cette réponse était d’autant plus nécessaire lorsque plusieurs prestataires différents interviennent sur les domaines administratifs concernés, ce qui dans la sphère hospitalière publique est généralement le cas.

Ce guide d’implémentation évolutif vient renforcer les actions de la CM-SI en contribuant à une plus grande simplicité et en apportera une garantie de qualité dans les échanges concernés.

 


L'ASINHPA est partenaire du 4ème congrès national de l'APSSIS

L'ASINHPA est partenaire du 4ème congrès national de l'APSSIS (Association pour la Promotion de la Sécurité des Systèmes d'information de Santé) qui se déroule du 4 au 6 avril 2016 au Mans

Le Congrès National de la Sécurité des Systèmes d'information de Santé (CNISS) regroupe 150 professionnels pendant 3 jours pour échanger sur le thème de la sécurité au travers de conférences et de tables-rondes.

Vous pourrez rencontrer à cette occasion les représentants issus des différentes structures, disponibles et à votre écoute sur le stand ASINHPA.


Communiqué de presse ASINHPA - LESSIS du 16/11/2015

LOI DE SANTÉ ET TIERS-PAYANT : UNE CONCERTATION S’IMPOSE

Au titre de la facilitation de l’accès aux soins et de l’information des usagers dans leur parcours de santé, la loi actuellement en discussion contient deux articles (18 et 23) essentiels pour le maintien de la qualité de notre système sanitaire. 

La mise en œuvre des dispositions prévues par cette nouvelle législation suppose des efforts concertés des différents acteurs impliqués dans leur réussite. C’est en particulier le cas entre les instances de gouvernance de la Puissance publique et les prestataires spécialisés.

Ces derniers, rompus aux développements complexes et à leur déploiement dans des délais contraints, sont naturellement déterminés à apporter leur appui à cette modernisation de notre système de santé au service de nos concitoyens.

Pour autant, il est de leur responsabilité de mettre en lumière les zones d’ombre et de potentielles tensions qui pourraient, si elles ne sont pas décrites et traitées, entraver le succès de cette modernisation.

Dans cet esprit l’ASINHPA et LESISS, qui regroupent la quasi-totalité des prestataires spécialisés, viennent d’adresser une correspondance aux ministres de la Santé et de l’Economie ainsi qu’à la Caisse nationale d’assurance maladie.

Ces correspondances visent à proposer à ces instances d’engager rapidement une démarche concertée en vue de lever les obstacles bien identifiés.

Afin d’épargner à leurs adhérents des investissements non pérennes, les deux organisations leur recommandent de surseoir à tout développement en attendant les éclaircissements qui viendront à l’issue de cette concertation.